Quand on passe de service en service, d'examen en examen, il y a de quoi se perdre ... au propre comme au figuré.

Anneau, tunnel, ouvert, fermé, mais comment ça marche ? un petit point pour s'y retrouver : 

L'échographie

L'échographie utilise les ultrasons. Ils sont produits par une sonde appliquée sur la peau au niveau de l'organe à étudier. Les ultrasons traversent la peau grâce à un gel de contact et sont partiellement réfléchis par les organes traversés. Les ultrasons réfléchis par les organes sont recueillis et permettent de créer une image en coupe. 
Les liquides apparaissent en noir car ils ne réfléchissent pas les ultrasons. Les liquides qui contiennent des particules et les tissus mous réfléchissent faiblement les ultrasons et apparaissent en gris plus ou moins homogène. Quant aux os, ils ne laissent pas passer les ultrasons et apparaissent en blanc.

 

appareil-d-echographie

L'angiographie

Les vaisseaux, les veines et les artères n'étant pas visibles sur une radiographie classique, on recourt à l'angiographie, technique spécifiquement dédiée à l'examen radiologique des vaisseaux. Il peut s'agir d'une artériographie, étude des artères, d'une coronarographie pour les artères coronaires, ou d'une phlébographie qui étudie les veines. 
Il est alors nécessaire d'injecter un colorant, opaque aux rayons X, appelé produit de contraste.

angio2

L'IRM ou imagerie par résonance magnétique

Le principe de l'IRM repose sur le phénomène de résonance magnétique nucléaire. Les organes sont analysés en utilisant un aimant très puissant dans lequel circulent des ondes électromagnétiques. Ces ondes à haute fréquence appliquées sur une partie du corps renvoient un signal réémis par les atomes d'hydrogène contenus dans les organes. On peut ainsi déterminer la composition chimique et donc la nature des tissus. 
On obtient une image en 2D ou en 3D d'une partie du corps. 
L'IRM n'irradie pas, elle n'émet pas de rayons X.

irm

Le scanner


Le scanner utilise les rayons X. Les images des organes sont obtenues en mesurant l'absorption du faisceau de rayons X qui balaye dans les différentes directions. Les images correspondent à des tranches de sections (des vues en coupe) sur lesquelles l'os apparaît en blanc, l'air en noir et les tissus en gris. Les coupes peuvent être directement analysées ou après un travail informatique de ' reconstruction '. 
L'émetteur et le récepteur de rayons X tournent autour de la partie du corps à examiner.

Capture

 

La scintigraphie


La scintigraphie donne des renseignements sur le fonctionnement de l'organe étudié. Elle nécessite d'injecter par voie intraveineuse un marqueur radioactif (isotope radioactif) associé à un vecteur. Le vecteur se fixe sélectivement sur l'organe à étudier, tandis que le marqueur radioactif émet un rayonnement gamma, lequel est capté à l'extérieur du corps par un détecteur fixé sur une caméra. 
L'irradiation n'est pas plus importante que celle délivrée par une radiographie du thorax ou de l'abdomen et ce n'est pas la caméra qui émet un rayonnement, mais l'organe.

gamma-camera

 

http://www.e-sante.fr/scanner-irm-scintigraphie-angiographie-echographie-comment-ca-marche/actualite/423