Un post pour dédramatiser la perte des cheveux ... je peux me le permettre maintenant que j'ai recommencé à les couper !

Bon, perdre mes cheveux n'a pas été trop traumatisant, je dirais que ce n'est pas ce qui m'a le plus gênée, pire, j'étais même curieuse de voir mon crâne à nu, il faut dire que ce n'est pas courant et que je ne l'aurais pas rasé intentionnellement ...

 

 ça, c'était avant ...

minPB034071

Pas de casque froid pour la chimio, visiblement - à part donner mal au crâne - ça n'aurait servi à rien compte tenu du cocktail injecté, pas de faux espoirs.

Avant de commencer à perdre mes cheveux j'avais commencé par les racourcir, moi-même ... oui, un vieux rêve et je n'avais rien à perdre !

1

A la deuxième cure il a bien fallu se rendre à l'évidence, ils devenaient cassants et se raréfiaient, commençant à tomber par poignées, l'illusion ne suffisait plus ... surtout avec ce tein terreux !

3bis

Plutôt que d'assister impuissante au désastre, je suis allée les faire raser au salon dédié à l'ICM.

Bon, la rencontre avec mon crâne tout rond, pour sympa qu'elle fut, ne perdurera pas ! je n'aime pas vraiment le look sans cheveux ... heureusement qu'ils ont repoussé !

5

 

J'avais anticipé ce moment et déjà essayé au salon de "coiffure" différents modèles de perruques : 

12

13

14

 

Frou frou ...

15

 

Le blond, ce n'est définitivement pas pour moi !

16

 

J'avais aussi commandé plusieurs modèles à essayer tranquillement à la maison, un luxe, et chacun pouvait donner son avis ...

6

 

Une formule qui permet - avec un chèque de caution - de recevoir 5 modèles, pendant 10 jours, et de retourner ceux qui ne conviennent pas, sans frais de port avec un bon Colissimo :  auprès du "comptoir de vie" 

 

9

7

 Beurk!

DSC04924 (Copier)

 

Ah, c'est mieux ...

8

 Difficile de s'y retrouver, entre coupes et couleurs, et je trouve la plupart trop importantes pour la taille de mon visage ... j'ai opté pour la dernière que j'ai du faire "tailler" chez le coiffeur.

Au quotidien ça a été un vrai confort, et cela m'a permis de vaquer à mes occupations sans trop de questions ... d'ailleurs j'ai rarement été si bien coiffée, sans efforts !

Quand les sourcils ont eux-aussi déserté je suis allée faire faire un tatouage point par point à "l'atelier du sourcil " effet quasi naturel et tarif préférentiel en cas de chimio, au moins une bonne nouvelle !

 

WP_20130307_001

 

A la maison j'utilisais aussi des turbans et foulards, surtout quand je suis revenue en Guyane, avec la chaleur la perruque devenait difficile à supporter toute une journée ... surtout à la repousse.

 

P1010505 (Copier)

 

P1010543 (Copier)

J'ai été chauve de février à mai, crâne ras jusqu'en septembre, et à partir d'octobre j'ai commencé à pouvoir abandonner tout artifice, tant pis pour l'amour propre ...

Avec la chaleur, n'en pouvant plus de la perruque, j'ai osé afficher mes nouveaux cheveux, même s'ils étaient très moches, ternes et tous fins, couvrant encore à peine tout le crâne !

P1000979 (Copier)

 Un oiseau tombé du nid ?

un animal rescapé d'une inondation ?

Look d'enfer ... heureusement je n'ai pas encore repris le travail.

Tiens, je me demande si le Saïmiri n'aurait pas reconnu un congénère là ?

P1010227bis

 A Noël c'est déjà un peu mieux ... on pourrait presque croire que j'ai choisi cette longueur pour les vacances.

P1020021

J'ai fait ma première coupe - certes très courte, mais structurée -  en février, soit un an après le rasage complet.

Deux ans après nouveau look, plus proche de ce que j'aime, avec des cheveux qui ont repoussé épaissis et idéalement bouclés ... bizarrement j'y ai gagné au change !

P4251158

 

Voilà, un mauvais moment à passer peut-être, mais qu'est-ce dans une vie ?

Courage donc pour passer cette étape !